Bébé

Colique du nourrisson : comment faire pour aider bout d’chou

Rtl2007.fr » Parents » Bébé » Colique du nourrisson : comment faire pour aider bout d’chou
colique nourrisson

Même si seulement 20% des nourrissons peuvent être touchés, tout le monde vous dira que les coliques des bébés sont le lot qui accompagne chaque parent.

En réalité, on désigne par coliques du nourrisson toutes les crises de pleurs excessifs, récurrentes et régulières. Elle se déclenchent généralement après quelques semaines de vie et s’arrêtent au bout de quelques semaines. Les crises ne surviennent généralement que vers la fin d’après-midi ou le soir, et non pas après les repas ou toute autre activité comme le croient certains parents.

Ce phénomène est très récurrent, mais il désemparé généralement les parents, qui ne sont en proie à un grand désarroi et ignorent comment soulager leur tout petit.

Lorsque l’on cherche la cause des coliques du nourrisson, tout le monde réponds, mais personne ne donne la même réponse que l’autre. Cela peut-être des pleurs isolés (on ne sait pas ce qui trotte dans la tête de bébé), des pleurs dus à une douleur (comme une migraine) ou encore à un problème digestif.

Comment reconnaît-on les coliques chez son bébé ?

Les coliques surviennent généralement à partir du 2ème mois pour disparaître vers le 4ème, mais il se peut que votre bébé soit précoce et entame ses coliques dès la 3ème semaine. On les définit comme étant les pleurs récurrents, réguliers et excessifs chez le nourrisson.

Généralement ces coliques laissent les parents dans un grand désarroi, car ne sachant pas comment soulager leur bébé. Mais avant de penser à soulager bébé, il faut savoir reconnaître les coliques afin d’écarter d’éventuels autres problèmes :

  • Des pleurs intenses, excessifs et réguliers survenant généralement le soir ou en fin d‘après-midi.
  • Les pleurs commencent après la 3ème semaine de sa vie.
  • Le bébé va serrer les poings et deviendra tout rouge à cause de l’excès de pleurs
  • Bébé va replier ses jambes et ses bras sur son ventre et raidira éventuellement ses muscles.
  • Le bébé va arquer le dos.
  • Il se réveillera à peine quelques minutes après s’être endormi et se mettra à plusieurs longtemps sans qu’il n’y ait rien qui puisse le consoler.

Qu’est-ce qui peut causer les coliques ?

Malgré de nombreuses recherches et des millions d’enfants souffrant de colique, personne ne peut encore dire quelle est la cause des coliques du nourrisson.

Il y a bien quelques théories, mais néanmoins aucun qui ait fait l’unanimité ou qui ait été prouvée scientifiquement et irréfutablement.

Voici les théories qui peuvent expliquer les coliques du nourrisson :

  • L’une des premières théories est que les pleurs sont tout à fait normaux, étant donné que c’est le seul moyen de communication du nourrisson. Les pleures intensifiés la nuit pourraient être tout simplement la cause de la fatigue ou d’un excès de stimulations, chez d’autres cela pourraient être dû, tout simplement, au tempérament de l’enfant qui le rend plus sensible.
  • Ce serait éventuellement un problème d’horloge biologique immature et insuffisamment réglée.
  • Beaucoup avancent la théorie des problèmes du système digestif dus à son immaturité. Cela engendrerait des problèmes d’absorption et de gaz causant ainsi des douleurs abdominales chez le bébé.
  • Certaines théories poussent à croire que les enfants souffrant de coliques souffrent surtout de migraines. En effet, chez la plupart des enfants souffrant de colique, la mère est elle-même migraineuse et bon nombre de ces bébés le deviennent aussi en grandissant.
  • Des scientifiques ont émis l’hypothèse que les pleurs de l’enfants survenaient en réaction aux changements de son organisme qui étaient nombreux à ce stade de leur vie.

Les gestes à avoir pour soulager bébé de ses coliques

C’est un fait, les bébés peuvent souffrir de colique, et ce phénomène n’ayant aucune cause apparente, il n’y a pas réellement de remèdes. Néanmoins, il faut aider son enfant et soulager ses pleurs, c’est quelque chose de primordial, car laisser un enfant ainsi risquerait d’aggraver les choses.

Voici quelques astuces :

  • La première des choses est de bercer le bébé, et d’essayer de le rassurer.
  • Le mettre dans un environnement calme en évitant la lumière.
  • Evitez de lui donner trop de biberons ou de tétés.
  • Bien faire faire le rot au bébé et tenter de limiter l’entrée de l’air lorsqu’il se nourrit.
  • Faire des massages anti-coliques au bébé, sur son ventre, et cela à des heures éloignées des tétés ou des biberons.
  • Favorisez certaines positions anti-coliques comme un bébé sur le ventre par-dessus l’une de vos mains et vous lui caressant le dos.

Articles à ne pas rater

Voulez vous laisser un commentaire ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.