Maladies / Effets secondaires

Nez bouché que faire : le retour de l’inconfort

Rtl2007.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Nez bouché que faire : le retour de l’inconfort
nez bouche

Il est du naturel que l’homme associe la mouvance cyclique du temps, sous forme de saisons, à des événements particuliers, à des odeurs, des humeurs et des traditions. À ce titre, la délicate période de transition entre l’été et l’automne est souvent marquée par des questions et des ennuis répétitifs pas très glamour, pour le moins qu’on puisse dire, puisqu’on entend se plaindre par-ci par-là les collègues, les voisins et les amis de fâcheux rhumes, de coups de froid soudains mais surtout de nez bouché désobligeant.

Ainsi, l’on voit revenir en même temps, à cette période de l’année, la quête des remèdes de grand-mères, toujours aussi réconfortants, malgré une grande maladresse dans l’usage, et souvent, un excès de dosage perpétré par les plus imprudents.

C’est justement à cela que sert de revoir point par point l’essentiel du squelette de cette pertinente question de l’obstruction des voies nasales, c’est à dire remuer les idées reçues, apporter un peu d’air frais aux âmes blasées, et surtout une panoplie de conseils et de remèdes pour s’y prendre au mieux.

Quelles sont les principales causes de l’obstruction des voies nasales ?

Le nez bouché est un désagréable symptôme qui débarque le plus souvent bien accompagné : les maux de têtes, la sensation de lourdeur, l’envie de vomir et la fatigue sont ses meilleurs amis.

S’il résulte souvent d’un trouble respiratoire contagieux, le nez bouché, qui est une obstruction des voies nasales interdisant ou freinant l’écoulement du mucus, ce qui compromet largement le processus de la respiration, est toutefois observé dans le cadre de plusieurs maladies, telles que :

  • La rhinopharyngite: qui est une inflammation de la cavité nasale et du pharynx  qui induit une dilatation des vaisseaux sanguins dans la muqueuse. Cette congestion est à l’origine de l’obstruction du nez.
  • La sinusite : est une inflammation se produisant à l’intérieur des sinus, et qui induit une accumulation qui serait à l’origine de l’obstruction nasale.
  • Les allergies comme celles au pollen provoquent une réaction immunitaire qui engendre une congestion et une dilatation des vaisseaux, cette dilatation resserre les cavités nasales et peut causer le nez bouché.
  • Hypertrophie de l’amygdale  ou plus précisément des tissus de l’amygdale pharyngé placé derrière les fosses nasales. cette prolifération et cette augmentation du volume bloque et compromet le passage de l’air.
  • Les pathologies tumorales : plus rares, mais peuvent éventuellement expliquer une obstruction coriace. Un exemple de pathologies tumorales est le cancer de l’ethmoïde et le cancer du sinus. les structures prolifèrent de façon incontrôlée, se placent sur les muqueuses nasales et bouchent les voies.
  • Les malformations physiques peuvent également expliquer une obstruction résistante aux remèdes.

Quels risques encourt-on en cas de négligence ?

Outre l’inconfort permanent, les sensations de lourdeur et la douleur due aux migraines, un nez bouché non traité peut mener vers des chemins plus “critiques”, tels l’infection de l’oreille (otite) par effet d’accumulation des sécrétions nasales, l’apnée du sommeil et tout ce qui en résulte comme troubles de sommeil, par conséquent, une désorganisation de la vie pratique et un affaiblissement du système nerveux et immunitaire, mais aussi des gênes respiratoires et ronflements.

Pour quel remède grand-mère opter afin de soulager le nez bouché?

La consultation d’un médecin est primordiale avant de piocher dans les remèdes la solution qui marchera pour soi. Seul un médecin saura juger de la gravité et du caractère pathologique ou pas de votre nez bouché.

Parmi une grande collection de recettes dites miracles, nous en avons sélectionné quelques-uns. Ainsi pour soigner son nez bouché, il faut recourir à :

  • La vapeur : le moyen le plus efficace et le plus économique pour se déboucher les narines. Que cela se fasse par le biais d’une douche chaude, de compresses  ou par inhalation de mélange d’eau bouillante parfumée à l’huile de menthe poivrée, le mucus ne tardera pas à s’écouler.
  • Le sel dilué dans de l’eau chaude, et versé par le biais de compte-gouttes dans les narines, vous permettra de ressentir un soulagement instantané.
  • L’ail aide à renforcer le système immunitaire, très bon en soupe.
  • Le vinaigre de cidre pour la peau, pour l’estomac, pour s’affiner mais pas que ! Puisqu’il soulage de la congestion, et ce en le consommant par voie orale mélangé avec de l’eau et une cuillère à soupe de miel.
  • Le gingembre en thé, mélangé avec du citron et du miel.
  • L’huile essentielle d’eucalyptus un classique de la décongestion nasale. Il suffit d’en imbiber un mouchoir propre et d’en sentir le parfum .
  • Le citron en tisane, ou alors en mélangeant 2 cuillères à soupe de jus de citron avec un quart de cuillère à café de poivre noir moulu et en inspirant ce mélange pour un effet de désobstruction efficace
  • Les soupes chaudes
  • L’oignon

Que faire pour dormir la nuit avec un nez bouché ?

En principe, suivre les conseils ci-haut cités suffira pour préparer son corps et ses narines à un sommeil normal. Pour éviter l’inconfort, le meilleur serait d’humidifier la pièce de couchage en utilisant de la vapeur ou un humidificateur d’air, sans oublier de bien s’hydrater avant le sommeil.

Articles à ne pas rater

Voulez vous laisser un commentaire ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.